Des minis chez soi

Image

 

Pour un passionné de chevaux c'est un vrai plaisir d'acquérir son cheval, voire plusieurs, mais il faut avant tout s'assurer que vous avez la  possibilité de le faire (place, finances, temps,...).

 

Place : pour un miniature il faut au moins prévoir 2000 m² de pature, avec  un accès à un abri (naturel ou non), et un accès à l'eau.

 

Compagnon : pour son bien être social, il est indispensable que votre mini ne soit pas seul. L'idéal est qu'il ait un autre cheval avec lui (petit ou grand  : ici notre étalon vit avec notre irish cob).

 

Dépenses : même petit, un cheval miniature engendrera des dépenses qui peuvent être importantes en cas de problèmes de santé :

  • Vaccins : à prévoir tous les ans pour la grippe (il n'est pas obligatoire pour les chevaux qui ne sortent pas de l'élevage)
  • Vermifuges : à prévoir à chaque changement de saison
  • Dentiste : un passage régulier du dentiste est à prévoir, délais entre chaque passage variable en fonction du cheval et de son activité
  • Ostéopathe : comme un être humain il est conseillé de voir un ostéo régulièrement, particulièrement si votre mini travaille ou pour une poulinière
  • Nourriture : si votre mini n'a pas accès à l'herbe à l'année (ou qu'elle n'est pas assez nourissante, notamment l'hiver) il faudra prévoir un complément en foin, et peut être en aliments complémentaire de fourrages (granulés/floconnés), ceux-ci sont indispensables pour la croissance des jeunes 
  • Parage : un parage des pieds de votre cheval régulier doit être fait, si vous le faite vous-même (à la condition de savoir le faire correctement) cela n'aura que le coût de l'achat du matériel de parage qui doit être de qualité, mais sinon il vous faudra faire venir un maréchal. NB : le ferrage n'est pas nécessaire, des boots spéciales minis sont disponibles chez SOS Sabots pour les sorties !
  • Elevage : élever des chevaux a un coût important en plus des frais cités ci-dessus. Les poulinières ont besoin d'une nourriture adaptée au stade de leur gestation, ainsi qu'après l'arrivée du poulain. La gestation ou le poulinage ne se déroule pas toujours correctement, et peut avoir un coût important s'il y a des complications, nécessité d'une césarienne par exemple.

Temps : avoir son cheval chez soi est un vrai plaisir mais cela prend beaucoup de temps ! Particulièrement durant les périodes hivernales où il va falloir prévoir de mettre quotidiennement du foin (si l'accès n'est pas à "volonté"), briser la glace sur l'eau s'il a gelé. 

Il faut également remplir les abreuvoirs s'il n'y a pas accès à l'eau sur place. Vérifier quotidiennement que vos chevaux vont bien, et effectuer régulièrement des soins (pansage, parage, soins en cas de blessures,...)

 

A l'élevage nos chevaux vivent uniquement en extérieur, ils ont à leur disposition 2 hectares de patures, réparties en 3 parcelles (une est surtout dédiée aux juments avec leur jeune poulain). L'élevage nous prend beaucoup de notre temps, mais c'est une passion pour nous et un vrai plaisir de côtoyer nos chevaux quotidiennement.

 

 

Image